agave

agave [ agav ] n. m.
• 1769; lat. sc. agave, de Agave, nom myth., gr. agauê « l'admirable »
Bot. Plante d'origine mexicaine, très décorative (agavacées), aux feuilles vastes et charnues, dont on tire des fibres textiles ( pite, sisal, tampico) à partir des feuilles, et des boissons de la sève fermentée ( pulque) ou distillée ( mescal, tequila).

agave ou agavé nom masculin (grec agauê, féminin de agauos, magnifique) Très grande plante (agavacée) ayant le port de l'aloès, mais dont les feuilles en rosette, grises, pointues et charnues, peuvent atteindre 3 m de longueur et dont certaines espèces, vivant jusqu'à 100 ans, ne fleurissent que la dernière année de leur vie. (Des feuilles on tire des fibres textiles [sisal, chanvre de Tampico]. La sève donne par fermentation des boissons alcoolisées [pulque, mescal, tequila].)

agave
n. m. BOT Plante grasse (Fam. amaryllidacées), cultivée dans les régions chaudes pour le sisal fourni par ses feuilles.

⇒AGAVE, subst. masc.
BOT. Grande plante monocotylédone (fam. des Amaryllidacées) souvent confondue avec l'aloès, originaire d'Amérique et répandue dans toutes les contrées chaudes, caractérisée par ses feuilles très longues, gladiolées, charnues, disposées en rosette, par sa hampe gigantesque et par ses fleurs jaunes, abondantes, à l'extrémité de nombreux rameaux :
1. Nous avons distingué des fleurs de l'Agave-Americana, qui fleurit tous les jours dans les ateliers de nos marchands de fleurs artificielles, et tous les cent ans dans les jardins de botanique de nos amateurs.
L'observateur des modes, 25 avr. 1821, VII, p. 184.
2. La plaine est sillonnée par des ravins profonds, creusés par des torrents dont les bords sont garnis de cactus et près desquels on voit surgir les belles hampes de l'agave américaine. [Ténériffe]
DUMONT D'URVILLE, Voyage au Pôle Sud et dans l'Océanie, t. 1, 1842, p. 180, note 11.
3. Il s'associait au Mexique avec des légumineuses, telles que le fripol ou haricot noir, et il y trouve à côté de lui l'équivalent du vin de palmier dans le pulque, liqueur fermentée obtenue par incisions de la hampe florale du maguey ou agave, une de ces plantes à tout usage qui fournissent à la fois boisson, nourriture et vêtement.
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, 1921, p. 136.
4. Ornementaux parce qu'ils forment une touffe arrondie de feuilles longues et raides comme des glaives, charnues et épineuses, les Agaves sont des plantes utiles comme plantes à fibres ...
PLANTEFOL, Cours de botanique et de biologie végétale, t. 2, 1931, p. 313.
5. ... il m'a débarquée de nuit sur une petite corne des Baléares, où c'est tout rochers, agaves et trucs qui piquent.
COLETTE, Chambre d'hôtel, 1940, p. 105.
6. Le seul crin [végétal] vraiment important pour la mode nous vient d'Amérique :c'est l'agave du Mexique, ou tampico. Il sert à confectionner des capelines bon marché.
J. COULON, Technologie générale pour la modiste, Pailles, 1951, p. 71.
7. Dans le sud à l'odeur d'Afrique, des petits ânes tournaient en rond pour arracher un peu d'eau au sol aride; on apercevait de loin en loin, au milieu des agaves bleues qui poignardaient la terre rouge, la fausse fraîcheur d'une maison lisse et blanche comme le lait.
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 90.
8. Les Agaves (Agave) sont des espèces ligneuses à feuilles charnues et épaisses, comme les Aloe, dont elles ont le port; mais les Agave sont inférovariés, et monocarpiques :le « cœur plein » du centre de la rosette foliaire forme une grande hampe florale qui met fin à l'existence de la plante.
Botanique, 1960, p. 1212 (encyclopédie de la Pléiade).
Rem. 1. Sa floraison tardive surviendrait, selon l'opinion vulgaire, tous les cent ans (cf. ex. 1) mais se produit en réalité une seule fois (cf. ex. 8) au bout de 15 ans ou plus. 2. Princ. usages dans les domaines des arts mén. (matériau couvrant pour les habitations, savon); de la gastr. (spéc. en Amérique, sert, par fermentation ou distillation de son abondante sève sucrée, à fabriquer une boisson alcoolique nommée : alcool ou vin d'agave, mescal, pulque ou pulqué); de l'hortic. (pour haies impénétrables et comme plante ornementale); de l'industr. (par rouissage de ses feuilles aux fibres longues et solides, sert à fabriquer un fil très résistant utilisé en corderie, pêche, tissage, etc. ou dans l'industr. des mat. plast. ,,comme charge renforçante pour résines phénoliques``. Cf. DELORME 1962). 3. Syntagmes fréq. : agave d'Amérique ou agave américaine, agave du Mexique ou maguey, agave gigantesque ou agave fétide (cf. Comm. t. 1 1837, BESCH. 1845, Gde Encyclop.), agave rigida (cf. DUVAL 1959, ROB.), agave sisal.
Stylistique — Agave prend gén. une valeur de couleur locale et évoque la beauté rude d'une nature sauvage (ex. 2, 4, 7). L'assoc. paradoxale avec douceur chez Saint-John Perse s'explique peut-être par la confusion avec l'aloès (cf. aloès) odoriférant d'Asie :
9. ... La ruche encore est au verger, l'enfance aux fourches du vieil arbre, et l'échelle interdite aux beaux veuvages de l'éclair... Douceur d'agave, d'aloès... fade saison de l'homme sans méprise! C'est la terre lassée des brûlures de l'esprit.
SAINT-JOHN PERSE, Exil, Pluies, 1942, p. 248.
Prononc. ET ORTH. :[aga:v]. — Rem. ROB. emploie comme vedette concurremment : agave ou agavé.
Étymol. ET HIST. — 1827 bot. (BAUDR. Pêches : Agave. Nom que Linné a donné à l'aloès qui fournit le fil de pitte pour les pêcheurs).
Autre forme de agavé.
STAT. — Fréq. abs. litt. :18.
BBG. — Ac. Gastr. 1962. — BAUDR. Pêches 1827. — BÉL. 1957. — BOISS.8. — Comm. t. 1 1837. — DELORME 1962. — DUMAS 1965 [1873]. — DUVAL 1959. — Lar. comm. 1930. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967.

agave [agav] n. m.
ÉTYM. 1769; agavé, 1778, Lamarck; lat. sc. agave, de Agave, nom mythologique, du grec agauê « l'admirable ».
Plante d'origine mexicaine, très décorative (Amaryllidacées), aux feuilles vastes et charnues, dont le suc donne une boisson fermentée (pulque, et, distillée, mescal), et les feuilles des fibres textiles (sisal, tampico). || La hampe des agaves. || Fleurs d'agave. || Les vers de l'agave sont comestibles (et appréciés au Mexique). || Alcool d'agave. Pulque.La floraison de l'agave met fin à l'existence de la plante.
1 La route courait entre des agaves, des figuiers de Barbarie aux gris bleuâtres de choux.
Montherlant, les Bestiaires, éd. L. de Poche, p. 72.
2 (…) je serai, perché sur la hampe de l'agave,
la grive qui lance au trop patient paysan
son cri moqueur :
« Pioche nègre ! Pioche nègre ! » (…)
Aimé Césaire, Une tempête, p. 84

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • agave — agave …   Dictionnaire des rimes

  • Agave —  Pour l’article homonyme, voir Agave (mythologie grecque).  …   Wikipédia en Français

  • Agave — deserti im Palm Canyon im Süden von Palm Springs (Kalifornien) Systematik …   Deutsch Wikipedia

  • Agave — Скриншот Agave Тип Графический редактор ОС GNU/Linux Версия 0.4.4 (14 января 200 …   Википедия

  • Agave — (Реджо ди Калабрия,Италия) Категория отеля: Адрес: Via Verdirame 10/d, 89133 Реджо ди Калабри …   Каталог отелей

  • Agave — A*ga ve, n. [L. Agave, prop. name, fr. Gr. ?, fem. of ? illustrious, noble.] (bot.) A genus of plants (order {Amaryllidace[ae]}) of which the chief species is the maguey or century plant ({Agave Americana}), wrongly called Aloe. It is from ten to …   The Collaborative International Dictionary of English

  • agave — [ə gä′vē] n. [ModL < Gr Agauē, a proper name, lit., illustrious, fem. of agauos, famous] any of several plants (genus Agave) of the agave family, as the century plant: some agaves yield a fiber used for rope adj. designating a family… …   English World dictionary

  • Agave — (Сан Вито Ло Капо,Италия) Категория отеля: Адрес: Via Nino Bixio 37, 91010 Сан Вито Ло Капо …   Каталог отелей

  • Agave — AGAVE, es, (⇒ Tab. XXII.) des Cadmus und der Harmonia Tochter, heurathete den Echion, einen der Sparter, die aus den gesäeten Zähnen des kastalischen Drachen entstunden, und erzengete mit ihm den Pentheus, welcher dem Großvater Cadmus in der… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • AGAVE — Cadmi et Hermiones filia, Echioni Thebano nupsit, ex quo Pentheum filium suscepit, qui cum abstemius esset, ac propterea Bacchi sacra despicaretur, ab ipsa matre, reliquisque Maenadibus, inter Bacchanalia, iam Rex Thebarum, membratim discerptus… …   Hofmann J. Lexicon universale

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.